La physique

Blaise pascal


Né en 1623 à Clermont Ferrand, en France, dans le berceau d'une famille de magistrats, le jeune Blaise Pascal avait été très tôt encouragé à étudier par son père, très intéressé par les sciences mathématiques.

À l'âge de huit ans, il est transféré à Paris, où il reçoit les enseignements des meilleurs savants de son époque.

À douze ans, il formule, sans l'aide de livres, les premières propositions de la géométrie euclidienne. À seize ans, il rédige un traité sur les sections coniques transversales et à dix-huit ans, il invente la première machine à calculer.

À vingt-trois ans, Pierre Petit a été encouragé à reproduire les expériences de Torricelli sur la pression atmosphérique, démontrant qu'au sommet du baromètre, il y avait quelque chose qui approchait du vide, ce qui contredit la théorie acceptée depuis des milliers d'années selon laquelle "La nature a horreur du vide."

Pascal croyait que la réalité dépassait à tous points de vue les faiblesses possibles de la raison, et qu'il était nécessaire d'interroger la nature, c'est-à-dire l'expérience combinée au raisonnement est ce qui nous permet de comprendre les phénomènes physiques.

Il s'est également démarqué pour avoir su allier esprit pratique et raisonnement théorique. En plus de l'invention de la machine à calculer, il a été le premier à proposer le service de bus (qui était à l'époque de gros chariots) comme transport public, par exemple. Il a également conçu des systèmes de poulies qui permettraient à un enfant de puiser 130 kilogrammes d'eau dans un puits.

Dans les dernières années de sa brève vie, Blaise Pascal abandonne presque toutes ses activités scientifiques, ne travaillant que lorsque les intervalles de sa maladie le lui permettent. Il se retira au monastère de Port Royal, où il mourut le 19 août 1662, à l'âge de trente-neuf ans.


Vidéo: Blaise Pascal : Pensées (Janvier 2022).