Chimie

La liaison chimique


La théorie de l'octet de Kossel

La première théorie de la liaison ionique vient de Kossel (1916). Elle correspond à la théorie de Lewis pour la liaison atomique et tente également d'expliquer la formation d'ions avec la tendance des éléments vers des configurations stables de gaz rares.

Exemple : chlorure de sodium

Le sodium acquiert la configuration du néon en donnant un électron et le chlore celle de l'argon en acceptant un électron.

Il en va de même pour l'exemple de la formation d'autres cations et anions. Le tableau (Fig. 1) montre un aperçu des ions avec une configuration de gaz rares et des gaz rares.

Semblable à la théorie de l'octet de Lewis, la théorie de Kossel ne fournit pas d'explication physique de la formation de la liaison ionique d'un point de vue énergétique.

Une comparaison de l'énergie d'ionisation (IE) du sodium et de l'affinité électronique (EA) du chlore montre que la formation de l'octet d'électrons à elle seule n'est pas un processus de production d'énergie :

N / A(G)N / A+(G)+e??rH° = C'EST À DIRE = +498kJmole-1Cl(G)Cl(G)??rH° = EA = 364kJmole-1N / A(G)+Cl(G)N / A+(G)+Cl(G)??rH° = +134kJmole-1


Vidéo: LES LIAISONS CHIMIQUES: Ionique, covalente, hydrogène, Van der Valls.. Quelles différences? (Janvier 2022).